Vous êtes ici : 6.0 > Guide d'installation et d'exploitation > Infrastructure d'hébergement

Types d'architectures

K-Portal supporte le mode cluster et peut fonctionner nativement en load-balancing. Il est possible de séparer chacune des couches (données, application, frontal web) sur des serveurs distincts, et chacune des couches peut être redondée.

Architecture mono-serveur

L’application K-Sup et l’ensemble de ses pré-requis peuvent être installés sur un seul serveur, physique (serveur dédié) ou virtuel (VM), éventuellement connecté à un annuaire LDAP. C’est une architecture simple mais naturellement moins évolutive.



De manière générale, il est recommandé de prévoir au minimum un serveur avec 2 coeurs, 4 Go de RAM et un espace de stockage de 50 Go en RAID 1. Le serveur d'applications doit être configuré avec un minimum de 1024 Mo de RAM.

Architecture distribuée

K-Sup permet d’adopter une architecture physique distribuée, évolutive et extensible. Il est ainsi possible d’éclater l’infrastructure K-Sup sur plusieurs serveurs (par exemple 1 frontal Apache, 1 serveur d’application Tomcat, 1 serveur de base de données), voire de mettre en place une architecture redondée (répartition de la charge sur 2 serveurs d’applications par exemple) permettant de garantir la qualité de service.

L’expertise Kosmos peut être sollicitée pour concevoir des solutions d’exploitation adaptées aux usages à mettre en œuvre.

Voici également un exemple d'architecture détaillant une infrastructure distribuée et présentant une proposition de dimensionnement pour un usage avancé. Ces pré-requis matériels seront à adapter en fonction de la volumétrie et des usages.